You are currently browsing the category archive for the ‘Landscapes’ category.

Être photographe est un véritable engagement.

La photographie, qui est l’art d’écrire avec la lumière, permet à celui qui déclenche l’obturateur de poser un œil particulier sur le monde et l’environnement qui l’entourent. Les photographes sont les témoins visuels de leur époque, et leurs images documentent la réalité, leur réalité. Elles sont un prolongement de leurs yeux, le reflet de ce qu’ils voient, de ce qu’ils vivent, de ce qu’ils ressentent. Comment alors rester insensible à ce qui se passe sous leurs yeux ?

Ainsi de nombreux photographes s’engagent dans diverses actions politiques et écologiques. Yann Arthus Bertrand pour son engagement écologique (“La Terre vue du ciel”), ou, plus proche de nous à Maurice, Jameel Peerally pour son engagement politique avec Azir Moris, sont deux exemples parmi des centaines d’autres.

Mon engagement personnel, pour mon pays d’adoption qu’est l’île Maurice, concerne la protection du patrimoine culturel, architectural et paysager. C’est un engagement qui vaut la peine parce que l’Ile Maurice recèle encore d’une grande variété d’endroits, de paysages, de vieilles traditions à protéger et à préserver. Mais il s’agit aussi d’un combat, car il faut se battre contre le pouvoir de l’argent (à tous les niveaux), contre une société qui dénigre son passé et son patrimoine coloniaux et contre une culture du mauvais goût et de l’uniformisation. Pourtant, il me semble qu’il y a une prise de conscience qui est en train de naître dans notre petite ile; de plus en plus de personnes s’insurgent contre le tout béton, contre les dizaines de projets d’hôtels, d’IRS qui défigurent Maurice à tout jamais, qui privent les Mauriciens de leur terre et dont l’argent ne bénéficie qu’à une poignée de personnes. Ces projets, bien souvent d’une laideur affligeante, sont de très grande ampleur et sont un désastre écologique: pollution des sols, pollution du lagon, création de plages artificielles, destructions des habitats naturels pour les espèces endémiques … sans parler de la pollution visuelle ! Que préfèrent les gens, Mauriciens ou touristes: se retrouver sur une plage déserte, façon Robinson Crusoë, avec un décor idyllique et sentir la nature; ou être sur la même plage, avec des transats par centaines, et pour seule perspective la dizaine d’hôtels en béton qui vient d’ouvrir !

Je pense qu’avant tout, il faut redonner aux Mauriciens le goût du beau, de l’esthétique, de l’authenticité, de l’harmonie. Quand je montre aux couples que j’accompagne une belle maison coloniale pour y faire des photos, ils sont tous éblouis par la beauté de l’architecture, l’espace dans les jardins, l’organisation des pièces, le fait qu’il y fasse frais sans air conditionné … Les photographes (je citerais ici Kunal Jankee, dont le film en stop motion sur les beautés cachées de Maurice,”Celestial Pearl”, est attendu par tout le monde) sont partie-prenante dans la rééducation de la population mauricienne; grâce à leurs images, les Mauriciens vont découvrir leur pays, leur patrimoine et le fait que tout est menacé de disparition. Alors, peut-être, souhaiteront-ils faire bouger les choses pour stopper ce massacre. Car après tout, en démocratie, c’est encore le peuple qui décide, non ?!

Pour terminer ce long article en français (désolé pour les non-francophones), je désire partager avec vous l’histoire d’une image forte, que j’ai faite très récemment dans une école de Rose Hill. On dit souvent qu’une image vaut mieux que cent discours; je pense que c’est partiellement vrai, car on peut faire dire ce qu’on veut à une image. Pour autant, une belle image authentique peut créer une émotion très vive ne pouvant être décrite par des mots.

L’école, donc, est une ancienne maison coloniale en bois, et elle n’est plus entretenue depuis longtemps – trous dans le sol, dans les murs, aménagements sommaires. Pour autant, cette école reste magnifique, on peut y sentir la vie et l’histoire des milliers d’écoliers qui sont passés par ses bancs. Le propriétaire du lieu, directeur de l’école, nous dit qu’elle sera vraisemblablement démolie pour être remplacée par une école en béton sans âme, mais plus pratique. Les quelques élèves sur place nous avouent à demi-mots qu’ils ne se sentent pas concernés et qu’ils préfèrent un bâtiment moderne. L’image qui suit prend alors une force incroyable à la connaissance de cette histoire et du devenir de cette petite école; il en émane une tristesse et une mélancolie qui procurent en moi des sentiments puissants: tantôt je n’arrive pas à regarder cette image tant je suis triste, tantôt mes yeux ne peuvent se détourner de l’écran tant l’image est belle et tant j’ai envie de “sauver” cette école !

Ecole coloniale à Rose Hill

Depuis plusieurs semaines déjà, l’envie de prendre ces magnifiques flamboyants rouges vifs me taraudait. Il faut dire que cette année, ils sont particulièrement resplendissants. Où que l’on se trouve sur l’ile, ils égayent les paysages et forment un environnement coloriste incroyable. Imaginez, ce rouge vif dans un écrin de verdure, contrastant avec le bleu turquoise des lagons, le bleu azur du ciel et le sable blanc – vous avez là les 4 couleurs du drapeau mauricien: le rouge, le vert, le bleu et le jaune.

Ce matin donc, je me suis levé aux aurores dans l’espoir d’avoir une belle lumière et des routes sans trafic routier – je n’ai pas été déçu du voyage, 2 heures de photo dans un décor de rêve, à prendre toutes ces couleurs en pleine face.

Aussi, et comme aujourd’hui c’est la Saint Nicolas (c’est le 6 décembre, je sais, mais c’est aujourd’hui que la fête du St Nicolas fait son défilé dans les villes de l’Est de la France), je dédis cette bouffée de couleur, de soleil et de chaleur à mon petit frère Nicolas. En espérant que cela te plaise et te redonne l’envie de venir nous voir à Maurice 🙂 Avec toutes ces couleurs naturelles, j’ai également une pensée pour ma grand-mère, mamie Mauricette, qui a fêté ses 82 ans la semaine dernière.

Jul

J’ai passé 2 journées merveilleuses en compagnie de Delphine & Hervé, et de leur 2 magnifiques filles, Charlotte et Rose. La première journée fut consacrée à leur mariage et à la cérémonie, à l’hôtel Les Canonniers dans le Nord de l’ile. La cérémonie a été très émouvante et pleine de tendresse. La session photo dans les jardins et sur les plages de l’hôtel  étaient très drôle et pleine de vie, les 2 petites participant à toutes les poses 🙂 (ou presque).

La deuxième journée, nous avons voyagé dans le Nord de l’Ile Maurice, du bazar de Port-Louis via les montagnes de Moka, les jardins de Pamplemousses et le Cap malheureux et sa merveilleuse petite église au toit rouge. Le temps était magnifique et nous avons passé un fort agréable moment, rempli de découvertes (paysages insoupçonnés, gastronomie mauricienne, des parties du bazar peu connues des touristes …). Au final, j’espère que leurs images resteront gravées à tout jamais dans leur mémoire:

Since early January, Mauritius weather has become pretty humid and we had some really heavy rains. Obviously, the nature surrounding us has changed a lot too. Port-Louis is surrounded with mountains (Le Pouce, Montagne des Signaux …) and in almost all streets one can admire nice views of those mountains. While during most time of the year the mountains are dry and “burned” by the sun (with lots of fire due to the heat), they became green a few weeks ago – I would even say “flashy” green. The views from Port-Louis are now completely different. Have a look at those images:

The rest of the year, it looks more like this … :

Here are some images of Port-Louis taken very recently:

Véronique et David se sont dit “oui” en Novembre dernier à l’Ile Maurice, dans un écrin de verdure – l’hôtel Lakaz Chamarel

Ils cherchaient un endroit dans la nature, dans la montagne, loin de toute civilisation – ils cherchaient un endroit qui leur ressemble, un endroit beau, calme et tranquille. Je crois pouvoir dire qu’ils ont été servi, tant le cadre de cet hôtel hors du commun est somptueux, avec une végétation luxuriante (et pas mal de moustiques également 😉 ). Bref, c’est dans ce cadre de verdure que leur cérémonie, très émouvante, a eu lieu. Nous avons fini la journée sur les plages du Morne, qui se trouve à quelques kilomètres seulement, pour compléter le reportage avec des images de mer, de cocotiers et de sable fin. Le courant est vraiment bien passé entre nous et je les remercie pour les moments très agréables que nous avons passé ensemble. Voici quelques images qui donnent envie …

This slideshow requires JavaScript.

PS: Merci aussi à David pour ses éclaircissements sur les fichier .mov pour mes slideshows. Son aide m’a été très précieuse 😉

Recently, while driving to hotels for weddings or honeymoons assignments, I stopped my car to take some images of Mauritius. I’m always amazed by the beauty, the diversity and the colors of Mauritius landscapes. Here are 5 images that I particularly like:

Since last week-end, I am driving across Mauritius in my quest to find new places where to bring couples for taking some nice, original and typical images. I am trying to discover interesting sites which represent Mauritius and Mauritian life at their best. I was always convinced that Mauritius is mis-sold to foreigners as a beach paradise; to me, Mauritius is far more than just white-sand beaches. You can enjoy some exceptional mountain views, unexplored primary forest, wonderful falls, Britannia-like rocky coasts, extremely diverse cultural aspects (from India, China, Africa, Europe …) in buildings, faces, celebrations, food; in Mauritius, colors are exacerbated by the tropical sun – great blue of the ocean, the lagoon and the sky, amazing green in the tropical vegetation, incredible red-braun of the land, supreme white of the beaches, numerous fabulous rainbows …

Yesterday, while driving in the North, I came across a sugar cane field in fire in order to prepare the cut. Sugar cane have to be burned so that the sugar concentrates in the middle of the cane and gives it best savior. The landscapes of Mauritius completely change during this process – unseen mountain views just open up in front of your eyes. The fire sometimes provide incredible scenarios as it is very close to the roads or to petrol stations ! Here some shots I managed to take yesterday …

Yesterday we had a bus trip to the South of Mauritius. It was great as this part of the island is wild and really looking like Britannia in France.

During this family trip, our son Simon, 18 months old, amazed us with a soccer ball, kicking it, running after it, and kicking it again 😉 As if it is natural for boys to shoot in a ball, he did it pretty well. Maybe he’ll become a football star in Europe one day !! 😉

You can find more images on my Facebook fan page or on my Flickr account. Cheers !

Hi there, as mentioned yesterday, I had no opportunity to take images of Mauritius and my family since we arrived here.

Yesterday I brought my Nikon D700 to the seaside to capture some beauties of our island and some nice photos of the kids having fun in the sea. On our way, we stopped at my in-law’s bungalow where there are wonderful tropical flowers and plants like palm-trees, coco-trees, frangipani trees … I just couldn’t resist to take some images ! Hope you’ll enjoy.

I have to admit that I hate oilseed rape – it gives me allergies and I really can’t support its smell. But it gives such wonderful and colorful landscapes ! I am always amazed, while driving in Europe, to admire the color contrast that fields of rape are providing. April – May are great months for that. Therefore, I stopped on my way back home today and shot some images with my little Canon G11 … Hope you’ll enjoy as I do !

Calendar

May 2017
M T W T F S S
« Aug    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Categories

Become a fan on Facebook !

Flickr Images

More Photos

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.

Join 4,405 other followers

Twitter tweets